Actualités

Concevoir des Monstres pour Hytale

Que serait une aventure sans une multitude de monstres à rencontrer ? Aujourd’hui, l’équipe d’Hytale (lien vers l’article anglophone) nous propose d’aller un peu plus en détail sur certains dangereux ennemis qui vous feront face lors de vos explorations sur Orbis en mode aventure. Encore une fois, arachnophobes : Attention ! Il y a une araignée à la toute fin de ce post – arrêtez donc de défiler la page quand vous voyez le Trork !

Illustration n°1 : Un squelette archer dans la zone 1
Illustration n°2 : Concept art sur les différents squelettes

D’habituels Monstres fantastiques

Les Squelettes sont un élément classique des jeux d’aventure fantastique. En mode aventure, vous les rencontrerez en plongeant dans les donjons et en fouillant les ruines à la surface. Ce sont de courants ennemis, mais – comme les Trorks – ils apparaissent en plusieurs variantes, comprenant les archers, mages et guerriers. « Nous savions que nous voulions des ennemis qui offrent différents types de gameplay, en utilisant différents outils, armes, portées etc… » dit l’artiste Thomas ‘Xael’ Frick. « Les Squelettes sont le parfait type d’ennemi pour ça – ils peuvent porter n’importe quel type d’équipement. Ils sont une ‘brique’ de base pouvant devenir tout ce que l’on veut parce qu’ils sont basés sur les mêmes caractéristiques d’un humain : c’est très facile de le rendre modulaire. »

Illustration n°3 : Un Squelette guerrier dans la zone 2

Les Squelettes sont un ennemi standard, mais leur apparence – et leur niveau de menace – change(nt) au fur et à mesure que vous progressez dans le mode aventure. Les morts-vivants rencontrés dans les zones suivantes sont plus résistants, s’équipant des armes et armures qui reflètent à la fois leur environnement et le danger accru qu’ils représentent. « J’ai commencé à étudier comment nous pouvions faire différents types de squelettes, en utilisant Hytale Model Maker pour accélérer le processus », dit Thomas. « C’est très facile de changer les apparences et armures. » Pour plus d’informations sur le fonctionnement modulaire d’Hytale Model Maker (HMM) : cliquez ici.

Illustration n°4 : Les Crawlers rôdent dans l’obscurité, attendant de sauter aux pieds d’innocents aventuriers.

Des Monstres sous-fifres d’une même Menace

Les créatures du Void [Néant ou Vide en français] forment les armées de Varyn, l’antagoniste chef d’Hytale – vous pouvez en le voir plus en détail dans ce blog post autour des œuvres de Thomas ‘Xael’ Frick. Ces diaboliques monstres se dévoilent sous plusieurs formes, mais tous présentent une menace mortelle. Leurs designs racontent une histoire, offrant des indices sur leur origine ; et indiquant que chacun représente une partie d’une plus grande menace. « Le challenge était de leur donner des similitudes en termes de formes et de couleurs », dit Thomas, « pour faire comprendre au joueur que c’est la même famille de créatures, la même faction. » [Ce que nous – Hytale-World.fr – avions repéré à travers notre série d’articles sur la Symbolique du Mal.]


Les créatures du Void – comme le ‘Void Eye’ (ou œil du néant) ci-dessus – ont un certain nombre de caractéristiques communes : une chaire pâle avec des accents de violets, des yeux verts éclatants et des cornes courbées [pour aller plus loin, un de nos récents spéculatifs articles centrés sur les cornes]. « Ces cornes courbées sont utilisées à divers endroits pour symboliser Varyn », dit Thomas. « Les créatures sont également liées en termes de forme, même si elles sont différentes. » Méfiez-vous des formes de losange [cf. Symbolique du mal autour du losange]. Elles sont un autre crucial indicateur de la présence de Varyn et ses disciples.

La cohérence des créatures

Les monstres les plus dangereux ont une appropriée apparence menaçante, en particulier le ‘Void Spawn‘. L’un des plus dangereux soldats de Varyn. Cela dit, il est important que toutes les créatures d’Hytale soient cohérentes dans le style artistique global du jeu. Que vous vous teniez en face d’un Void Spawn ou que vous vous liiez d’amitié avec un Kweebec, il devrait être clair qu’ils tous deux fasse partie du même univers. Ce point éclairci, assurez vous donc que tous les designs de créatures soient basés sur des éléments communs – si vous prévoyez de concevoir vos propres créatures Hytale un jour, il peut être utile ainsi de garder cela à l’esprit.

Illustration n°6 : Un ‘Void Spawn’ [pourrait-on le traduire par Progéniture du Néant ?] qui a l’habitude de foncer à grandes enjambées, ici, dans une tempête de sable.

« Les textures jouent un grand rôle, tout comme la palette de couleurs que vous utilisez, la façon dont vous dessinez les ombres, l’endroit où vous placez les lumières et quelles teintes vous utilisez », explique Thomas. « HMM aide beaucoup parce qu’il est entièrement basé sur des cubes et des plans – ça aide à créer des choses plus cohérentes, mais ce n’est pas suffisant en soi. Vous devez aussi considérez l’échelle des personnages – toutes les têtes de nos personnages de taille normale sont à peu près les mêmes. Même chose pour les mains et les bras, l’épaisseur d’un doigt ou d’une griffe, et la manière dont ils évoluent. » Il est important d’utiliser des blocs d’épaisseur similaire là où ça fait sens de le faire, et une densité de pixels constante pour toutes les textures. Ainsi, tout se ressemble et semble appartenir au même univers.

Illustration n°7 : Un Trork guerrier protège son feu de camps.

La petite histoire de l’invention d’un Trork

Les Trorks sont un exemple du style de compromis : il y a une drôle de sensation dans leur design qui ne serait pas approprié pour un mort-vivant ou une créature du Void, mais ils restent physiquement imposants et représentent une menace. « La fantaisie est assez souvent similaire, et une des manières de la rendre nôtre est de s’amuser avec elle », dit Thomas. Le nom de ‘Trork’ est en fait sorti d’une blague. « J’étais en train d’expérimenter avec un basique archétype d’une brutale créature – un monstre très musclé. Je ne voulais pas faire un orc ou un troll, alors j’ai créé un hybride. Tout le monde a fini par l’appeler ‘Trork’, et on a fini par l’intégrer tel quel. »

Cela étant dit, certains joueurs n’auront certainement pas vécu leur plus grande frayeur lorsqu’ils vagabonderont vers un camp de Trorks, ou même quand ils feront de mauvaises rencontres avec les forces de Varyn. À la place, ils vont regretter d’avoir pris, sous terre, un mauvais tournant et de s’être retrouvés exactement dans le mauvais type de grotte…

Illustration n°8 : « Désolé pour toutes ces araignées », nous dit l’équipe d’Hytale. « Elles sont partout ! »
Source
Site officiel
Tags

Cleora

Pourquoi lisez-vous ceci ? Je rédige pour mettre en avant les petits et grands aventuriers et créateurs d'Hytale ; pour en savoir plus en ce qui me concerne, il y a le forum ou mon twitter. Car ce qui nous intéresse à vous et moi, c'est Hytale et ses possibilités, pas moi, n'est-ce pas ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer