Théories

Le Choix du chemin : classes, races, cheveux et tentacules

Cela fait maintenant 4 mois que le trailer est officiellement sorti. Une fois n’est pas coutume, cet article propose une vision générale sur l’originalité principale que nous évoque Hytale : un livre ouvert où vous êtes le seul à choisir comment se racontera votre histoire. Le choix du chemin. Hormis les grandes lignes du mode aventure, rien n’est imposé. Même pas de suivre un scénario précis ! Tout est à écrire, de vos propres cubes, votre propre style de combat et votre propre fantaisie avec de nombreux outils à disposition : de la création de film à Hytale Model Maker.

Cet article spéculatif est centré sur le mode aventure et ses symboliques
(cheveux, cornes, tentacules, Bien, Mal, éternel, cycle de vie, etc…) 

Illustration n°1 : Notre interprétation du logo officiel – Bijou de Thomas Frick ; pourquoi écrire un synopsis quand on peut le dessiner ?

Illustration n°2 : Gaïa. Le vert symbole de nature et le blanc de lumière.

Le choix du chemin : cheveux et tentacules

Lors de nos courtes interprétations concernant le logo (cf. L’Histoire écrite dans un grand H), nous avions mis en évidence que tous ses traits marqués dans les lettres puissent représenter plusieurs choses à la fois. D’une part les cheveux de Gaïa – symbolique des forces lumineuses, du « Bien » – et de l’autre les tentacules de Varyn – symbolique des forces obscures, du « Mal ». Le joueur serait lâché au milieu de ces deux forces à première vue opposées. Choisira-t-il librement son camps ?

Le joueur ne reste néanmoins qu’un acteur. Si cela vous déplaît il vous suffit de quitter et de revenir à la réalité. Dans Hytale, c’est continuellement le monde entier (dont principalement Orbis) qui en est tiraillé. Et à commencer par la nature elle-même. Une nature symbolisée par ces feuilles, que ce soit sur Gaïa (image ci-contre) ou sur le logo lui-même. Des feuilles donc qui cachent des lettres bleues scintillant de leur discrète magie élémentaire…


Illustration n°3 : Concept art à propos de l’iconographie et les symboliques d’Hytale

Ainsi le monde d’Hytale renferme une discrète magie parmi la nature. Une magie élémentaire. Mais des défenseurs de la nature tout aussi discrets ! En effet, nous pouvons rajouter qu’entre ces deux extrêmes (Gaïa/Varyn), ces traits feraient également écho aux faunes, comme on peut le voir en bas à gauche du concept art ci-dessus. Nous en avions déjà parlé dans un précédent article centré sur eux. En mythologie les faunes sont, très globalement, liés à la nature. Plus particulièrement à la fertilité, et disons même du ‘cycle de la vie‘.

Un chemin qui peut vite se terminer

Le cycle de la vie : les cornes et les faunes

La faunes sont des êtres mythologiques aux attributs spécifiques de pieds et cornes de boucs. D’ailleurs les cornes semblent, de ce point de vue, omniprésentes dans le monde d’Hytale. Divers animaux et créatures fantastiques en possèdent. Des communs béliers jusqu’au monstre des neiges (semblant de Yéti) en passant par les étonnants lapins cornus, les jackalopes. Même le dragon de glace, en fond de l’image qui suit, a un pic de glace telle une énorme corne de rhinocéros.

Illustration n°4 : Quelques créatures et casques à « cornes »

Les Kweebecs aussi se mettent des dents de Trorks en guise de cornes ! Ou encore les Ferans avec leur casque en os : un crâne d’antilope, peut-être. À vrai dire les ornements à cornes semblent être présents dans l’imaginaire d’Hytale depuis les débuts des conceptions. Sur l’illustration, à droite, se dessine un ancien concept art de Varyn. Des tentacules sont déjà présents, mais des cornes également ! En aura-t-il dans le jeu final ? Les cornes sont d’ailleurs pointées vers la bas, comme sur le masque de géant Outlander… Une autre symbolique ? Bref. Les cornes se fondent très bien dans le lore d’Hytale. Ce que les enthousiastes réactions au tweet suivant tendent à confirmer (Nous avions déjà croisé une représentation de Gaïa de Cidercet sur un blog post concernant les fan-arts) :

Illustration n°5 : concept d’un faune

Le cycle de la vie : les bois et la mort

Mais pourquoi nous nous étalons dessus ? Car derrière les cornes et les bois, il y a Gaïa ! Des bois ? En effet, les faunes n’ont pas l’air d’avoir des cornes mais des bois. La différence est nécessaire. Cornes et cheveux (telles les cinq mèches de cheveux de Gaïa) sont comparables car tous deux constitués – dans la réalité – de kératine.

Quant aux bois des cerfs, ce sont des organes osseux, plus proches des dents que des cornes donc ! Chaque année les cerfs perdent leur bois. Tout le symbolisme du cycle de vie est là. Le renouveau, la régénération, la mue, la nature, la vie… (Nous en avions parlé autour du dieu cornu gaulois, Cernunnos, le dieu-cerf dans: Les Faunes entre Hytale et Mythologie en lien avec l’image ci-contre.)


Illustration n°6 : Screenshot du trailer où est visible le « cadavre » d’un joueur

Le cycle de la vie. Donc la vie. Mais aussi la mort ! N’oublions pas que le mode aventure est un lieu de survie. Noxy avait annoncé que celui-ci pouvait se jouer à 4 ou 5 joueurs maximum. Une sorte de coopération, en fait. Hytale se conçoit de la sorte que les boss soient tout aussi difficiles et amusants qu’il se joue à 1 ou 5 joueurs ! Ainsi la mort est présente dans Hytale. À travers les Squelettes, les « Dead Adventurers » (plus d’infos à ce sujet par ici : Symbolique du Mal : l’Éternel), les corps des joueurs gisant sur le sol comme l’illustre l’illustration n°6 ou encore une Gaïa emprisonnée presque sans vie…

Illustration n°6 : Concept art autour du Temple de Gaïa, le Jardin des éléments

Le choix d’être qui vous êtes

La nature et la vie – dans le sens général du terme du cycle de la vie – seraient donc au centre du cette dualité (Gaïa/Varyn), là où le joueur commencerait à s’aventurer. Chacun de nous pourrait avoir le choix du chemin, le choix de l’histoire racontée. Soit démêler les cheveux d’une Gaïa essoufflée. Soit se laisser corrompre par la puissance d’un sorcier. De plus, nous aurons non seulement le choix du skin personnalisable, mais également le choix de la race jouée. Peut-être un Feran qui cherche à se venger ? Un Elfe qui ne se laisse pas berner ? Ou un Outlander totalement corrompu par la magie du Void et se laisser tenter par Varyn le grand sorcier ?


Enfin, troisième choix de jeu parmi d’autres : le choix de sa classe, c’est-à-dire archer, mage ou guerrier par exemple. Noxy – qui dirige globalement le projet Hytale – évoque dans l’interview ci-dessus que les classes ne seront pas strictement choisies de manière fixe et éternel dès qu’on lance une partie. Ils veulent que ce soit tout aussi fluide qu’un RPG se dirigeant petit à petit vers une classe prédominante à travers son équipement mais pas aussi rapide que dans Minecraft par exemple on l’on peut changer son épée pour un arc en un roulement de molette de souris. Nous sommes en tout cas curieux de leur solution intermédiaire. Vous, vous auriez une idée ?

Illustration n°7 : Quelques créatures retrouvées dans le trailer (plus d’infos sur : Les Personnages et Races du trailer)

Le choix du chemin, ou pas ?

Pour conclure, le défi que se lance Hypixel Studios est une chose à première vue complexe à bien réaliser : combiner à la fois un jeu sandbox (jeu bac à sable) et RPG (jeu de rôle). Comment raconter une histoire sur un monde totalement ouvert et généré de manière procédurale ? Et comment immerger le joueur dans une aventure à risques avec toutes les possibilités qu’offrent un jeu sandbox ? Y-aura-t-il des étapes à franchir, passer des âges avancées pour obtenir certaines technologies, armes ou items ?

Le jeu sera-t-il totalement ouvert ? Pour cette dernière question, durant le mode aventure, la réponse est non. En effet, reprenons une des premières phrases de cet article : « Hormis les grandes lignes du mode aventure, rien n’est imposé. » Les grandes lignes. En effet, dans des donjons essentiels à l’histoire nous ne pourrions a priori rien casser (cf. Introduction : génération du monde). Ou alors de façon très limitée. Ce sera à travers ces nœuds, et ces points ; que se dessinera votre future aventure, votre choix du chemin.

Tags

Cleora

Pourquoi lisez-vous ceci ? Je rédige pour mettre en avant les petits et grands aventuriers et créateurs d'Hytale ; pour en savoir plus en ce qui me concerne, il y a le forum ou mon twitter. Car ce qui nous intéresse à vous et moi, c'est Hytale et ses possibilités, pas moi, n'est-ce pas ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer