Informations

Flore d’Hytale : un point après 6 mois

Cela fait maintenant plus de 6 mois que le trailer d’annonce d’Hytale a été publié. Depuis, de nombreuses publications, vidéos et images ont circulé, à s’y perdre dans le contenu. Nous vous proposons de catégoriser et résumer ce qui a été dévoilé, en commençant par un point complet sur la flore d’Hytale. Le tout divisé en cinq grand axes : les arbres, les fleurs, quelques plantes cultivées, les buissons, herbes et broussailles avant de rapidement terminer sur la flore aquatique.

Illustration n°1 : des arbres repérés dans les screenshots d’Hytale du palmier au cerisier

Flore sculpture du paysage : les arbres

Des palmiers, baobabs de la zone 2 jusqu’aux chênes et bouleaux de la zone 1, nous n’allons pas tous les citer, vous avez également des yeux, il suffit d’apprécier nos images-résumés – sur lesquelles vous pouvez cliquez dessus pour les agrandir, d’ailleurs. D’autant plus que nous n’avons pas bêtement listé la flore. Nous avons essayé de les organiser, en fonction de leurs zones d’appartenance.

Malgré cela, certaines plantes se chevauchent sur plusieurs zones. C’est par exemple le cas pour des conifères retrouvés sur les hauteurs de la zone 1, alors qu’ils sont normalement emblématiques de la zone 3, la zone froide. En sachant cela, différentes espèces de conifères sont-elles différenciées entre-elles ? A priori, comme le montrerait notre première image où deux conifères ont été illustrés. Du pin à l’épicéa en passant par le mélèze, sauriez-vous les différencier ?

Sur ce récent tweet d’Hytale, nous apercevons un élément bleu sur les hauteurs. On parle déjà d’un mystérieux arbre. Assez déroutant dans cette zone 3 où le jaune domine ! Le jeu des couleurs est également subtil jusqu’aux feuillages des arbres. Un feuillage de couleur différente indiquerait plusieurs variétés (C, B : illustration n°1) comme pourrait nous le confirmer l’image qui suit où différents préfabriqués y sont listés. Le feuillage permet enfin de singulariser chaque arbre, d’offrir une part d’aléatoire, en tournant le bloc de feuillage dans tous les sens.

Illustration n°2 : préfabriqués d’arbres mis en avant

Des arbres « dynamiques » ?

L’arbre violet D (illustration n°1) est toutefois corrompu, comme si la teinte de la corruption transformait le feuillage de l’arbre. Les teintes de la végétation seront-elles dynamique dans le jeu ? En fonction de l’histoire par exemple, avec une menace violette qui se répand ? Un dynamisme possible par rapport à ce que nous a dévoilé Hytale sur les fonctionnalités des blocs – et des teintes RVB (cf. illustration n°3).

Pour terminer sur les arbres, certains peuvent avoir des fruits. Dans le coin de l’image qui suit est peut-être illustré un pommier, avec des sortes de pommes rouges. Tandis que d’autres arbres ont été aperçus avec des fleurs (l’arbre A de l’illustration n°1 ; fleur A de l’illustration n°4). Vous nous direz, qui dit fruits, dit fleurs, non ? Le réalisme ira-t-il jusque là pour chacune des espèces d’arbre ?

Illustration n°3 : teintes de la végétation.

Flore colorée : des fleurs

Vous l’avez certainement noté, sur l’image précédente toute la végétation se colore d’une certaine façon en modifiant les teintes RVB, sauf… les fleurs ! Ou plus précisément, les plantes herbacées à fleurs. Ces dernières se retrouvent sur notre infographie qui suit, dont notamment la fleur de l’arbre (A) précédemment citée. En D, peut-être une fleur d’un buisson que l’on retrouvera plus tard. Alors qu’en E, les colorations rouges du buisson d’à côté semblent plus être des baies.

Ensuite, de même, certaines plantes ne se limitent pas à une certaine zone tels B et C. Les fleurs blanches en grappe de la plante B se retrouvent dans les forêts de la zone 1 et les sombres forêts de la zone 3. Quant à la plus compacte et abondante plante C, elle s’associerait a priori aux coins d’eau que ce soit les zone 1 ou 3 : serait-ce de la salicaire ?

Illustration n°4 : les fleurs repérées dans les screenshots et vidéos. Peut-être sont représentés des coquelicots, pensées, pâquerettes, tournesols, fleurs d’aubergine, de courge, de cotonnier etc…

Difficile de donner un nom à toutes ces fleurs. Bien qu’on puisse les deviner (un cactus reste un cactus) certaines sortant de l’imaginaire ont peut-être déjà un nom tout trouvé depuis leur premier concept art (cf. illustration n°5) : magma flower, tout bêtement. Non ? Trop simple selon vous ?

Ainsi les plantes sont partout. Sur le sol, dans les grottes, au plafond, jusqu’à la lave et même la corruption. En effet, l’une de ces plantes est en fait corrompue. Besoin d’indices pour la trouver ? Elle a été observée sur un screenshot de la zone 3. Elle est violette (obvious !). Et elle fleurit la scène du gardien corrompu.

Illustration n°5 : concept art autour des fleurs du jeu

N°6 : des plantes cultivées

Mini-point culture

Plusieurs plantes ont déjà été précédemment énoncées, avec leur propre fleur. Ce qui d’ailleurs renforce l’idée d’un réalisme poussé dans Hytale, et la possibilité que tous les arbres aient leurs propres fleurs et fruits ! Peut-être même des saisons, et des temps pour cultiver ! Ci-contre donc carottes, choux et choux-fleurs, potirons et autres auxquels nous pourrions rajouter des salades ou épinards qui pousseraient à l’état sauvage (cf. illustration n°7).

Végétation buissonnante : herbes et autres broussailles

Côté broussailles, nous retrouvons nos buissons précédemment cités en E et celui qui peut donner des sortes de baies rouges, à droite de ce dernier. Une nouvelle fois, les plantes sont partout que ce soit au sol ou sur le plafond des cavernes. Et de toutes les tailles, des grandes plantes orangées de la zone 4, aux tout petits éléments verdâtres de la zone 3 (D). Un peu de la même couleur qu’une sorte de pelouse presque fluo (C) retrouvée dans les milieux humides.

Toujours sur la taille, la même plante semblent être représentée dans le jeu pour différentes hauteurs. Par exemple deux tailles de fougères en A et en dessous de A. Plusieurs tailles de petits buissons à feuilles arrondis, de tout petit très proche du sol à de belles broussailles. Et enfin plusieurs hauteurs d’herbe, de rasante à grande, gênant la vue du paysage.

Illustration n°7 : herbes et autres broussailles d’Hytale

Une végétation « teintée » en fonction de l’humidité/aridité ?

De l’herbe verte presque fluo (C) à de l’herbe verte de la zone 1 jusqu’à l’herbe jaunâtre de la zone 2 en passant par l’herbe brûlée marron de la zone 3 et également son herbe enneigée toute blanche, on pourrait supposer qu’en fonction de l’humidité (et donc de la zone) la couleur de l’herbe change mais le pattern du bloc « herbe » reste la même. Un peu comme une variation de teintes déjà précédemment évoquée en illustration n°3. Peut-être même qu’une herbe pourpre corrompue existe (scène du gardien corrompu) !

On retrouverait cette même variation de teintes pour les fougères : bien verte en zone 1 (A) et plus terne en zone 3 (B). Ci-dessous nous vous proposons un autre exemple d’une herbe plus colorée proche des zones humides mais bien jaunâtre dans la désertique zone 2 :

Illustration n°8 : teinte de la végétation avec l’humidité (ici rivière en zone 2)

Flore aquatique : les belles quenouilles

Pour clore le sujet, puisque nous parlions d’humidité, les milieux les plus humides sont évidemment les milieux aquatiques. Nous y retrouvons ci-dessous cette sorte de pelouse sur l’eau, d’une vert quasi-fluo ; ou encore des nénuphars dont d’ailleurs peut-être leur fleur avec une grenouille à l’intérieur. À noter que pour les fonds marins, il n’est pas évident de différencier coraux et plantes aquatiques. Nous avons mis ici de l’herbe des fonds marins et une sorte de buisson jaune mais qui pourrait tout à fait être du corail.

Illustration n°9 : la flore aquatique d’Hytale repérée sur les screenshots et vidéos

Rapide conclusion

Bien qu’il soit encore difficile d’établir une liste précise avec un nom associé à une plante, nous pouvons désormais confirmer une diversité plutôt surprenante. Et le tout d’un réalisme intéressant des facteurs environnementaux (température, aridité, altitude) à la variation individuelle (couleur et organisation du feuillage) jusqu’aux détails reproductifs avec les fleurs et fruits ! De plus, nous savons que la météo sera dynamique dans Hytale. La sera-t-elle au point d’influencer la flore ? On sait par exemple que lorsqu’il pleut, les Trorks se mettent eux-mêmes à l’abri. Pourquoi ne pas voir des effets similaires avec les végétaux ? Peut-être même des saisons ?

Tags

Cleora

Pourquoi lisez-vous ceci ? Je rédige pour mettre en avant les petits et grands aventuriers et créateurs d'Hytale ; pour en savoir plus en ce qui me concerne, il y a le forum ou mon twitter. Car ce qui nous intéresse à vous et moi, c'est Hytale et ses possibilités, pas moi, n'est-ce pas ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer