Informations

Les Vrais Dieux d’Hytale : Thomas, l’Homme dans le désert

Bienvenue dans le premier article porté sur les vrais Dieux d’Hytale, c’est-à-dire les personnes derrière leur code, leur art et leur pseudo. Des terriens étalés sur toute la planète, au service de la création. Ou plutôt, jouant au Dieu de la création ! Hytale est né de leurs mains, de leur tête et de leurs passions. Nous avons déjà précédemment tenté de décrire son Logo : le synopsis dessiné (cf. L’Histoire écrite dans un grand H). Nous vous proposons dans ce premier numéro de découvrir son auteur, aux paroles déjà retranscrites dans le dernier post officiel (cf. Zoom sur quelques œuvres digitales)…

Illustration n°1 : Logo officiel d’Hytale

Cher Thomas « Xael » Frick,

Finalement nous faisons partie de la même génération, quoique peut-être un peu plus âgé, nous avons connu les mêmes dessins-animés à la télévision, Pokémon et mangas puis les débuts d’une révolution : internet. Alors le monde était au bout d’un fil, par une simple connexion ! Là, tout a explosé ; partages, réseaux et jeux où les gens sont en interrelation. Warcraft, par exemple, qui a su ouvrir Thomas à l’une de ses dévotions. Nous sommes en 2002, le graphiste pour jeu vidéo vient d’être né sous de premières customisations.

Pour nous [en tant qu’auteur], depuis tout petit, ce sont les mots qui nous ouvrent à l’évasion. Alors certes, nous n’arriverons jamais à la cheville d’un grand expérimenté du coup de crayon, mais nous pouvons peut-être essayer d’offrir quelques mots à défaut de ne pas pouvoir griffonner un fan-art fait maison. Musicien reste toutefois une activité commune que nous avons. Casque sur les oreilles, c’est d’ailleurs sous la lueur des compositions d’Oscar Garvin que s’est déroulée cette rédaction.

Illustration n°2 : Jungle Scout (Speed Painting – 45 min – Thomas Frick)

Illustration n°3 : Exemple (2017) d’une histoire féerique par le dessin. Avec Thomas, non besoin de mots pour la raconter.

Internet, lumière, dessin et son

Un rêve de gosse

Nous venons d’évoquer internet. Les plus jeunes ne prennent certainement pas conscience de la puissance d’un tel outil, et à quel point ça a fait boom dans nos têtes lorsque les connexions ADSL furent établies. Nous nous souvenons tous de notre première arrivée sur un jeu en ligne. L’idée même de s’amuser sur un univers créé de toutes pièces était déjà sublime. Alors imaginez quand on a pu se dire que le personnage là-bas, c’est quelqu’un d’autre, quelque part sur cette Terre !

Ce tout premier jeu en ligne nous marquera a jamais. Une madeleine de Proust pourrait-on dire. Pour Thomas, ce souvenir a le goût de Warcraft. Aujourd’hui près de 16 ans plus tard, quand Rob Pardo – concepteur principal des Warcraft – voit en Hytale un jeu vidéo prometteur au point d’en placer ses propres jetons, c’est évidemment un début d’accomplissement qu’il ressent.

Illustration n°4 : Marcher/Peindre à l’improvisation (Avril, 2018 – Thomas Frick)

Illustration n°5 : Dans le dernier post officiel, Thomas utilise les termes de “menaces” et de “solitude” pour décrire son œuvre (illustration n°6).

Un homme dans le désert

Thomas se retrouve alors les pieds dans un immense bac à sable, à la fois si riche et si creux. Le monde entier devient connecté, nous sommes tous chacun qu’un simple grain, au moindre coup de vent, balayé. Comment utiliser au maximum les capacités d’internet, sans se perdre, et en y valorisant les qualités humaines ?

Plus personnellement, comment trouver sa place dans le milieu du jeu vidéo ? Comment se montrer sur les réseaux ? Et finalement, comment vivre sa vie ? Y-a-t-il un mode d’emploi ou des panneaux ? Non. Nous sommes tous dans un bac à sable pour tracer son chemin. Un sandbox pour essayer, construire, déconstruire et recommencer de ses propres mains. Un immense désert pour parfaire son destin…

« Sache que tu récoltes ce que tu sèmes,
La colère la joie et ceux qui t’aiment ;
Prends donc ta pioche et ta pelle,
Et construis-toi une vie nouvelle. »
Schizophone (2018)

L’allégorie de quête et de lever sa tête

Accompagné dans la vie par un miracle de la biologie vu sous “kweeboscope”, Thomas regarde au loin, bien qu’il connaisse aussi la nécessité de la précision du moindre dessin. Parfois guitare à la main, et bientôt prêt à remonter n’importe quel ravin, c’est à chaque fois au rythme du pinceau qu’il avance plus ou moins serein. L’illustration n°6 parle de lui ; parle de nous : la quête de sens dans quoi s’embarque tout humain.

Dans cette œuvre fond d’écran, on ressent bien une « détermination » comme le dit Dartasen sur notre discord. Une idée d’être « seul face à son destin » ajoute Falc0rN, et peut-être même une pointe de nostalgie. Le personnage « ne peut pas y échapper » et doit faire face à la quête qui se dresse devant lui, au milieu de l’immense désert, « quitte à en mourir. Pour lui ce sont les derniers instants de tranquillité avant de devoir s’enfoncer dans les tréfonds de ce lieu oublié », raconte Fonta toujours sur notre discord.

Illustration n°6 : Wallpaper officiel d’Hytale par Thomas que nous surnommons « L’Homme dans le désert ». Un titre qui n’est pas sorti du hasard de nos têtes. Un titre pour l’image, pour l’article. Mais un titre aussi de l’album d’un groupe de musique : Schizophone où Thomas lâche les couleurs pour le son d’une guitare. Bref. Un titre et une illustration autour desquels cet article a été rédigé.

Artiste graphique principal d’Hypixel Studios

Création pour tous et à volonté : Minecraft

En définitive, le chemin de Thomas résulte de la réunion des projets – et peut-être même des convictions – sur lesquels il s’était lancé. D’une part, dès la sortie de sa formation en Arts (Master en 2011) il partage son intérêt pour Minecraft. Pensons par exemple à divers fan-arts comme la série It Happened to me (retrouvée sur son profil de behance.net) ou encore les illustrations des différents tomes de Frigiel et Fluffy !

Son talent l’a mené à Hypixel – grand lieu de connexion justement (bénéfice majeur qu’apporte internet) – pour qui, il a conçu son logo, jusqu’à refonder début 2015 tous les designs du réseau. Dans le même temps, les choses sérieuses ont commencé pour l’actuel nommé Hypixel Studios. C’est d’ailleurs cette même année, à sa marquante Minecon 2015, qu’il avait créé un modèle devant des dizaines de personnes le contemplant lui, Thomas, le pro’.

Illustration n°7 : Gif Animé partagé sur twitter

Création pour tous et à volonté : IndieGames et CraftStudio

Illustration n°8 : Élisée et Thomas en mode communication pour CraftStudio (2012)

D’autre part, 2011 était aussi l’année de Quadsmash (lors d’un stage à Creative Patterns). Un jeu de plate-forme, à la physique monstrueusement amusante, réalisé avec Élisée Maurer son coutumier duo. D’ailleurs, Quadsmash est disponible gratuitement depuis trois ans sur : elisee.itch.io.

Tous deux ont continué le chemin qu’internet dispose depuis son existence : partager et créer quelque soit notre niveau. Nous parlons bien sûr de CraftStudio (2011-14). Nous en avons déjà parlé sur un article concernant le modding, puis dans un post officiel sur Hytale Model Maker (HMM) évoquant ses fondamentaux. Ci-dessous, un timelapse sur CraftStudio. Nous vous laissons par vous-mêmes comparer l’évolution jusqu’à l’outil HMM d’Hypixel Studios !

Toujours avec Élisée et son équipe (Sparklin Labs), Thomas a participé à la réalisation artistique de plusieurs Ludum Dare et Game Jams dont : Karkass (2014), Residence Gudul (2015), Lumberjack Jacques and the Ritual of Doom (2016), Ultimate Tavern Manager (2017), Completely Legal Creature Massacre (2018) et récemment Coloc’Duty (2019). Mais surtout, ils ont créé Dungeon Rushers dont vous avez peut-être également entendu parlé. Un développement qui s’est étalé entre 2013 et 2016 environ. Ci-dessous nous vous proposons son tout premier trailer (non-répertorié sur les réseaux).


Des thèmes récurrents ?

Bien sûr tout ceci n’est qu’une miette de tout son travail artistique. Que ce soit au niveau des illustrations ou des jeux indépendants tous sont aussi différents qu’originaux : Alpha Predatoris (2011) projet personnel sur papier a priori ; Little Marmiton (2011) un petit jeu sur Windows Phone ; Alcyon Infinity (depuis 2012) se jouant dans l’espace ; Apocalypsheim rappelant son attache à l’Alsace et Strasbourg ; etc… Dans tous las cas, nous vous laissons voyager sur son site xaelgraphics.com ou sur son réseau social principal : twitter.

Enfin nous aimerions terminer par des anciennes créations qui ont précédé l’annonce officielle d’Hytale. Ci-dessous, nous pourrions retrouver l’idée graphique d’un dinosaure du fin fond des grottes de la Zone 04 (cf. Introduction à la génération du monde). Des yeux jaunes, et des écailles vertes tirant vers le jaune. Ou encore la nature qui garde dans sa main un losange, une sorte d’émeraude ? En tout cas un arbre, qui correspondrait étrangement à quelques critères d’un faune (cf. L’Histoire écrite dans un grand H)…

Illustration n°9 : Un reptile à gauche (Mai 2014 – Thomas Frick), une création pour quelqu’un à droite (Novembre 2015 – Thomas Frick)
Tags

Cleora

Pourquoi lisez-vous ceci ? Je rédige pour mettre en avant les petits et grands aventuriers et créateurs d'Hytale ; pour en savoir plus en ce qui me concerne, il y a le forum ou mon twitter. Car ce qui nous intéresse à vous et moi, c'est Hytale et ses possibilités, pas moi, n'est-ce pas ?

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer